Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre à mes amis taliban

Publié le par L'ours

On vous dit barbares. On dit que vous n'êtes que des bêtes. Que ne dit-on comme sottise ! Le barbare cherchait de nouveaux territoires, les bêtes sont inconscientes de leurs actes et mues par l'instinct.

Je me souviens d'un film de Stephen Frears, « My beautiful laundrette ». Le héros du film était comme vous, pakistanais. Pakistanais dans l'Angleterre de Thatcher, autant dire que ni le lieu, ni l'époque ne favorisaient l'épanouissement d'un bonheur fait de tranquillité et de solidarité. Il ajoutait à ses origines le pathétique défaut de partager sa vie, son travail et sa couche avec un homme, son employé, un angliche pur jus, blond et rose. Les bons garçons au crâne rasé et aux Doc Martins astiquées ne goûtant pas qu'un des leurs aime et soit assujetti à un Paki, lui transmirent douloureusement le message primaire du racisme et de l'intolérance. Ne peut-on avoir un ami différent dans ce monde ?

Je n'ai pas d'ami taliban, et je dois dire qu'en ces temps de fête, Noël approche, je me ferais bien offrir un ami différent. Un ami taliban ferait merveilleusement bien l'affaire, tant nous sommes différents. Je le poserais sur une étagère et convierais mes voisins, mes relations à venir le contempler dans mon petit musée des horreurs, entre ma collection de violeurs pédophiles et celle consacrée aux anciens nazis. Il trônerait bien en place, savamment éclairé par en dessous, face à mes tortionnaires du Kivu récemment acquis à prix certes prohibitif, mais somme toute raisonnable compte tenu de la science de la cruauté dont ils peuvent s'enorgueillir. En outre, il me reste rangés quelque part, quelques skin heads de la grande époque, vous parviendriez sans doute à vous mal entendre.

De votre côté, vous n'avez pas beaucoup d'amis, ces temps-ci. Arrangeons-nous ! Quelle régalade ce serait, pour mon petit cabinet de curiosité, que de posséder un authentique taliban pakistanais – je trouve l'Afhgan un peu trop tendre. Le taliban pakistanais, ah ! ça oui ! Qui s'en prend à l'école, bien sûr, c'est un pré-requis, mais surtout à l'écolier, cet ennemi dangereux, ce venin de l'humanité, 132 enfants, voilà du beau travail ! Un tableau de chasse impressionnant, ces 132 petits corps alignés dans la cour de l'école, sous le préau.

Vraiment le taliban pakistanais possède tout ce dont on peut rêver, l'aveuglement de la doctrine, le racisme et l'intolérance, la haine des femmes, la méchanceté, la bêtise et l'inculture, et la lâcheté, c'est un tout-en-un.

On vous dit barbares. Que c'est sot. Votre Pakistan vous a été offert par le sang alors que l'Inde a été libérée de la colonisation anglaise par la non-violence de Ghandi et de Nehru.

On dit que vous n'êtes que des bêtes. Que ça l'est, bête. Ce n'est pas l'instinct qui vous guide, mais la vengeance, par la préméditation de vos crimes, vous jouissez de votre propre haine, vous érigez le sombre assassin au rang de héros, vous transformez le martyr jadis victime en persécuteur. Du grand art de mensonge.

Non, vous n'êtes ni des barbares ni des bêtes, vous êtes la lie de l'humanité.

Commenter cet article

Luce gregory 18/12/2014 02:04

J'aime la manière dont vous posez vos idées.

L'ours 18/12/2014 08:48

Merci.