Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fraternité

Publié le par L'ours

13 novembre, un vendredi, merci la chance, bonjour la journée de la gentillesse, Paris et Saint-Denis s'endeuillent par le délire fanatique de ramollis du turban. Paris, ville lumière. Paris à la douceur de vivre, aux mille folies chantées par Hemingway et tant d'autres. Paris qui illumine le monde. Paris où l'on trouve l'un des meilleurs restaurants Libanais, ceci est un détail.

Le monde presque entier se précipite sur son clavier, et colore son profil de bleu-blanc-rouge. Les gentilles paroles de nos amis américains, les actes symboliques de nos amis anglais – comment oublier qu'un jour ils ont pu, eux, faire résonner la Marseillaise, à gorge déployée dans le stade de Wemblay ! Il faudra s'en souvenir. Le monde pleurait notre premier village de France. Quelle tristesse et quelle belle compassion.

Le 12, un mardi, deux membres de Daesh se faisaient consécutivement exploser sur un marché de Beyrouth. L'attentat a été également très meurtrier.

Les larmes libanaises ont la même saveur amère que les nôtres. Quelle tristesse. On attend la compassion.

Quand j'étais enfant j'habitais Saint-Gratien. Sur la place de la mairie, un magnifique et gigantesque cèdre du Liban, qui, je crois, avait été offert à la princesse Mathilde par Napoléon III abritait et abrite toujours les joueurs de pétanque.

Comment après avoir été Charlie, Paris, ne pas se sentir un peu Libanais. Et puis si on regarde bien, le cèdre ressemble un peu à une Tour Eiffel.

Vous reprendrez bien un peu de fraternité.

Fraternité

Commenter cet article