Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tenez-le vous pour acquis

Publié le par L'ours

« La loi Travail c’est : plus de dialogue social, plus de souplesse et de visibilité pour les entreprises, plus de protections pour les actifs et en particulier ceux en situation de précarité.
Avec un objectif : construire un monde du travail, en phase avec les parcours professionnels actuels et créateur d’emplois dura
bles. » nous vante une page du site du ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Comme dirait Martine Aubry, quand c'est flou, il y a un loup. Dès la première phrase on se demande s'il n'y aurait pas une légère ambigüité (au moins une) dans cette définition argumentaire concernant la loi Travail accouchée au forceps. Dans le mot "plus", en l'occurence. Doit-on entendre qu'il y aura davantage de dialogue social ou que notre gouvernement vient de l'enterrer ?

Idem en ce qui concerne la protection des actifs (ceux qui ont la chance d'avoir un travail) et en particulier ceux en situation de précarité (ceux qui ont la malchance d'avoir à en trouver un). Auront-ils, à travers ce "plus" réellement plus, "plussssse" de protection ou finalement moins ?

D'ailleurs, à relire le libellé de l'accroche de la communication gouvernementale, on s'aperçoit que ce n'est pas de LA protection sociale qu'il s'agit mais de protections, avec un s. Que va-t-on faire ? Nous fournir des protège-tibias ou des coussins pour amortir les coups de pied au cul ?

Que comprendre lorsque la souplesse et la visibilité sont promises aux entreprises ? Particulièrement, qui devra faire preuve de souplesse ? Quant à la visibilité, ne se trouverait-elle pas entre projet de profits et décision de licencier ?

Enfin, le slogan se termine par une phrase claire ! Irréprochable. Quoique.

La loi Travail a un objectif : construire un monde du travail (bon, d'accord, c'est le sujet) ;

… en phase avec les parcours professionnels actuels… (oui, on ne va pas embaucher un boucher dans un poste d'informaticien), et notez que l'on ne parle pas ici des emplois du futur, à savoir ceux qui n'existent pas encore ou qui ne sont qu'à leurs balbutiements ;

… et créateur d'emplois durables. Durables ? Comment dire ? Durable : qui dure longtemps ou durable qui dure un certain temps ? CDI, grand CDD, petit CDD ?

Mais dans le meilleur des cas, rappelons nous le début de la phrase : c'est un objectif. Et hormis le salarié, nul n'est tenu d'atteindre ses objectifs !

Quant aux acquis sociaux, il serait judicieux d'entrer dans le site pour y lire ce qui change et ce qui peut être interprété dans le sens le moins avantageux pour le salarié au cas où le Medef ne serait pas totalement insatisfait de ces avancées sociales.

C'est beau la communication. Tout le monde y trouve son compte… ou pas.

Commenter cet article