Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Europe, cette inconnue

Publié le par L'ours

On a voté le traité de Maastricht. Avant, on avait voté les traités de Rome, plus tard, celui de Lisbonne. L'Union européenne représentait un espoir dont finalement on prend conscience qu'il était incompris. Le projet s'avère flou, aux multiples fantasmes, confisqué par le secteur économique.

On parle d'Union européenne, on entend, certains entendraient volontiers union des peuples européens, avec la même liberté, les mêmes droits, avec des échanges et des partages, en un mot, une culture européenne, une culture commune. Culture commune ne signifie pas uniforme et dictée par un pays ou un groupe leader, mais échange et partage. Nous en sommes plus que loin, et peut-être doit-on y voir la raison principale de l'échec de l'Union européenne. En tout cas pour ce qui concerne l'immense majorité des citoyens européens, la culture européenne est non avenue.

Le premier écueil à l'élaboration de cette culture européenne est sans doute l'usage de la langue. On rechigne à utiliser une langue commune, particulièrement dans les pays latins – je parle toujours de la majorité des citoyens – même si l'école (dans le meilleur des cas) propose d'apprendre l'Anglais puis une seconde langue. Mais il ne s'agit là que d'une difficulté que l'on peut contourner.

D'ailleurs, il est délicieusement savoureux de constater que la langue "européenne" consacrée aux échanges politiques et économiques soit celle du premier pays qui a décidé de quitter l'Union. Comme quoi, il faut savoir goûter l'amertume.

C'est, je pense, la communication de masse, en particulier les médias, les principaux responsables de l'absence de culture européenne. A part la chaîne Arte qui propose des programmes communs à deux pays, la France et l'Allemagne, et le programme d'échanges estudiantins Erasmus, nulle circulation culturelle avec les autres européens à l'échelle du simple citoyen ?

Connaissons-nous les auteurs lus dans leur pays, les peintres, voyons-nous les cinéastes, les comédiens qui connaissent le succès, entendons-nous les chanteurs, les groupes de musiciens présents dans les émissions de radio ou de télévision chez eux ? 
On n'imagine pas une Lana Del Rey qui serait connue à Los Angeles et pas dans le Connecticut.

Faites le test, combien connaissez-vous de chanteurs, chanteuses des différentes nationalités européennes. Faites de même pour les écrivains. Bien sûr, pour procéder à l'exercice, il vous faudra d'abord vous rappeler quels sont les pays composant l'Union européenne, ce qui n'est pas forcément aisé !

Elle n'est pas faite, l'Europe, cette inconnue. Comment, dès lors, s'étonner des replis nationalistes que l'on constate un peu partout en Europe ?

Commenter cet article