Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeanne d'Arc n'est pucelle que vous croyiez

Publié le par François

Un nouvel ouvrage va bousculer le petit monde politique français. Le mythe tantôt républicain, tantôt ultradroitiste que  constitue Jeanne d'Arc se retrouve largement remis en cause à travers une enquète de Marcel Gay et Roger Senzig : l'affaire Jeanne d'Arc.


jda.jpg

Les auteurs tendent à démontrer que "Jeanne, la bonne Lorraine qu'Anglois brulèrent à Rouen" n'était ni bergère, ni pucelle, mais bel et bien une arme psychologique nommée Jeanne d'Orléans, parlant le Français de cour, destinée à galvaniser les troupes, à manipuler le peuple et faire douter l'ennemi.
Par ailleurs, nos auteurs soutiennent que les voix entendues dans les prairies de Donrémy, étaient émises un peu plus prosaïquement par Yolande d'Anjou, la belle-mère de Charles VII. 
Enfin, sacrilège, elle n'aurait pas été brûlée sur le bûcher en 1431, puisqu'on aurait retrouvé des documents attestant sa présence en divers endroits en 1436. Cette année-là, elle aurait même été mariée à Robert des Armoises.

Alors quoi, on nous ferait avaler des couleuvres ?
La figure providentielle serait l'émanation d'une stratégie secrète !
Pas une simple fille, une fille du peuple venant secourir la France et le Roi ?
Pas de pucelle opposant sa pureté à la vindicte de la perfide Albion ?
Pas d'intervention divine dans la délivrance ?
Manquerait plus qu'on découvre qu'elle n'était pas une sainte !

Le monde fout le camp ! De quoi va se nourrir le populisme bon marché ?


L'Affaire Jeanne d'Arc, Marcel Gay, Roger Senzig, Editions Florent Massot, 2007.

Commenter cet article