Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai changé ? Eh ben non.

Publié le par François

Mais moi non plus, je n'ai pas changé... Air juliesque bien connu. Mettez-vous la main sur le ventre et fredonnez. Vous voilà devenu sarkomorphe.
J'ai changé. C'est cela qu'il voulait faire passer comme message, notre incomparable, Sa munificence Nick the First. J'ai été élu, et je suis plein de bons sentiments, mais le monde est mauvais, la mondialisation me pue au nez, le grand capitalisme me met des bâtons dans les roues. Caliméro the First. J'ai été élu, et j'ai tout salopé ma cote de popularité, vite il me faut rétablir la situation, que vous m'aimiez encore, encore un peu. Que je puisse continuer à réformer ce vieux pays qui tournait vieux con et qui n'attendait que moi. Tout est de la faute à mes prédecesseurs, aux Chirac et consorts, à ces horribles trente-cinq heures, honnies par les Français. (Sauf que bon nombre d'entreprises les ont appréciées en catimini, les trente-cinq heures.)
"Il faut stopper l'immobilisme", qu'il nous a seriné le Barbelivien de l'avenue du Faubourg Saint-Honoré, et de nous ressortir le prix du cochon qui s'effondre et celui du jambon qui flambe. Le gaz dont le tarif s'envole consécutivement à la hausse du prix du baril de pétrole. (Sans bien sûr préciser que GDF avait négocié et payé son gaz moins cher cette année que l'année dernière, ce qui ne correspond pas vraiment à l'augmentation à répétition des tarifs imposés aux usagers). De la redite, du réchauffé, bien démagogique, voulant persuader le bon peuple qu'il pense comme lui.
Eh bien non, il n'a pas changé. Il dit Je. Encore et toujours Je. Sans comprendre que l'on s'en fout de son Moi.
Moi est un autre. Surtout Lui.

Commenter cet article