Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Devedjian, etc., démission

Publié le par François

Mardi 13 mai, je signais un billet intitulé "Feignasses" qui faisait état de l'absentéisme de députés UMP lors du vote d'un texte sur les OGM. Le Canard Enchaîné revenait cette semaine sur ce même sujet, délivrant quelques noms de personnalités de premier plan du parti majoritaire, spécialistes en quelque sorte de ce sport national consistant pour des députés, à ne pas remplir les fonctions pour lesquelles ils sont élus, payés, et assurés d'une confortable retraite ainsi que d'une large protection sociale au cas où ils se retrouveraient au chômage (4 ans, c'est du caviar).
Loin d'être fervent d'un antiparlementarisme de méchant aloi, je poserais néanmoins une unique question :
Quelle entreprise, quel chef d'entreprise, quels actionnaires supporteraient la préservation d'un salarié qui ne se présenterait pas ou que très peu à son travail, ne remplirait pas l'intégralité des tâches qui lui sont assignées, et qui de surcroît cumulerait un autre emploi ? Ne le videraient-ils pas illico presto, ne lui colleraient-ils pas un licenciement pour faute grave, sans indemnisation, cela va de soi, ou au minimum ne réclameraient-ils pas sa démission ?
Ainsi, MM. Devedjian, Balkany, Aeschlimann, partie émergente de la quarantaine de représentants du peuple ne venant quasiment jamais à l'Assemblée nationale pointés de la patte palmée de l'utile volatile, réélus depuis moins d'un an, se permettent de ne rien représenter du tout. Démission de fait, mais conservation de fonction et de traitement. Que les choses sont aisées quand l'environnement vous est favorable !
Mais leurs employeurs, vous, moi ne sont guère sévères.
Où passe l'argent du contribuable, aime-t-on à se répéter, dans notre cher et beau et vieux pays, en particulier dans les émissions de Jean-Pierre Pernaut, voilà pour le journaliste de TF1 une piste à explorer.

Commenter cet article