Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chaîne élémentaire

Publié le par L'ours

Les seules chaînes que j'admette sont la chaîne alimentaire et celle qui sert à ne pas se faire voler son vélo. Et accessoirement celle-ci. Il s'agit d'une chaîne initiée par Arrêt sur les mots concernant les élections européennes du 7 juin, qui consiste à répondre à un petit questionnaire, et le transmettre à d'autres blogueurs.

J'ai donc été désigné, tagué comme on dit sur Internet, par Contemplatif du site Ami-entends-tu pour répondre à ces trois questions :

– C’est quoi l’Europe pour toi?

– Que peux-tu écrire à tes lecteurs pour les encourager à aller voter dimanche 7 juin?

– Quelle liste représente les idées que tu veux voir défendre au Parlement européen?

 


Après grattage de tête, voici les réponses.


C'est quoi l'Europe pour toi ?

La question telle que je l'entends, suppose deux niveaux de réponse. Quelle est l'Europe que je désire et qu'est l'Europe telle que je la vis, en tant que Français plutôt sédentaire.

J'avais imaginé que l'Europe aurait pu fédérer des peuples, des organisations, des entreprises dans une volonté de construction commune, une collaboration visant à améliorer la vie de chacun, les pays les plus forts aidant les plus faibles à les rejoindre dans un état de confort économique et culturel équivalent.

Il s'agissait là d'un projet politique qui passait par une uniformisation monétaire, sociale, par de plus nombreux échanges culturels et la mise en œuvre de projets « européens » en termes de recherche, d'entreprises, et de culture, les intérêts étant mutualisés, transversaux. Il s'agissait de faire naître un citoyen européen, une démocratie européenne construite par les citoyens européens. A cet égard, Arte, le programme Erasmus, l'ESA (agence spatiale européenne) ou la Bibliothèque européenne me semblaient plein d'avenir.

Cette entité européenne se devait de faire face à la concurrence extérieure, ce qui n'empêchait pas une diplomatie amicale avec les autres nations ou blocs, mais aussi de marquer son indépendance à leur égard.

Ce que je ressens de l'Europe, actuellement est qu'elle est composée de citoyens nationaux, âpres à défendre leurs propres intérêts, de nations concurrentes au sein de la même maison Europe.

Certains pays n'ont pas adopté la monnaie commune, l'élargissement à 27 s'est fait trop vite sans souci de gommer les disparités de salaires, de fiscalité, une commission européenne opaque, une Europe sans culture européenne. Certains pays se tournent plus volontiers vers les USA que vers leurs partenaires européens, et considèrent davantage l'Union européenne comme une aubaine d'enrichissement national que comme un projet. Presque (j'use d'un euphémisme) tous les dirigeants privilégient leur intérêt propre – de leur pays et le leur, du moins sur le plan électoral –

Quant aux entreprises, il ne me semble pas qu'elles se sentent concernées par un projet politique, mais qu'elles se cantonnent à utiliser le territoire européen comme un terrain de chasse au profit, quitte à détruire des équilibres nationaux déjà bien fragilisés par la mondialisation.

Enfin, les modes de consultation des citoyens quant à la construction européenne ne me paraissent pas au niveau du projet, et plus tellement efficaces, tout comme dans les nations, d'ailleurs.

On peut, sans passer pour un dangereux activiste, considérer que le vote par référendum ayant abouti à un rejet du projet de constitution, vaguement remodelé et adopté en France par le Parlement, est un déni de démocratie. 

Il est certain que je ne m'intéresse pas suffisamment à ce sujet pour que mon avis soit valide, il ne s'agit là que d'un ressenti.


Que peux-tu écrire à tes lecteurs pour les encourager à aller voter dimanche 7 juin ?

Je me garderais bien de donner des conseils à quiconque et si cela devait se produire, je crains de n'être pas très convaincant. D'autant que j'ignore encore si je ne ferai moi-même l'économie de deux heures de route aller-retour pour me rendre dans mon ancien bureau de vote, vu que j'ai déménagé et que je ne me suis pas inscrit sur mon lieu de résidence actuel.

Par ailleurs, je n'ai pas grand monde à encourager, ayant peu de lecteurs. Bien que je sois de la génération nourrie au fameux slogan « Election – piège à cons »(*), je pense que le droit de vote est précieux, tant de gens ne l'ont pas, tant de gens se sont battus pour le conquérir, c'est la raison pour laquelle, si je ne suis pas trop paresseux le 7 juin, je me déplacerai.


Quelle liste représente les idées que tu veux voir défendre au Parlement européen ?

Honnêtement, je ne sais pas. Et vous êtes bien indiscret, mon cher Edmond ! Le secret de l'isoloir, ça ne représente rien pour vous ? Quel démocrate êtes-vous donc ?

La liste de Cohn-Bendit et Eva Joly, Europe Ecologie me paraît se préoccuper d'affaires européennes, mais en aucun cas je ne voterai en faveur de l'UMP, de l'extrême droite et autre souverainiste vendéen et en aucun cas pour le PAS (parti antisionniste).

 

A qui pourrais-je transmettre ce douloureux exercice ?  Je ne cite ici que des initiales de gens que j'ai contactés, leurs noms et liens seront complétés s'ils désirent paraître dans cette liste : L'inclassable et très classe, je veux dire beau site Désordre.net, la star de la blogosphère, râleuse et élégante comme un concert de Roxy Music "xx" qui ne souhaite pas répondre, et le super héros "xx".

 

 

 

 

* ajoût : Le suffrage universel est une arme du citoyen. Si, un système ou une évolution particulière de la société en fait une arme sans munitions, elle n'en demeure pas moins une arme. Reste à trouver des munitions.

Commenter cet article