Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gentil, Elkabbach, gentil

Publié le par François

Que d'émotion! "Je peux dire que j'ai vu apparaître les larmes d'un premier ministre ?" c'est ce qu'au micro d'Europe 1 Jean-Pierre Elkabbach a lâché après que Dominique de Villepin a commenté l'annonce de Chirac concernant sa volonté de ne pas se re-re-présenter.
Etonnant, ce papier de Daniel Psenny dans l'édition du 18 mars du Monde, où on peut lire: "Derrière la vitre du studio, Jean-Claude Coutausse, le photographe envoyé ce matin-là par Le Monde, fait des photos dont celle publiée dans l'édition du 13 mars où, après l'entretien, on voit M. Elkabbach poser sa main sur l'épaule de M. de Villepin. Un geste inattendu entre un homme politique et un journaliste qui sera même suivi, selon Jean-Claude Coutausse, d'une bise amicale entre les deux hommes. Un moment de familiarité que n'a pas pu saisir le photographe."

Quel dommage que le patron d'Europe 1 n'ait pas été "shooté" à ce moment-là, ça nous aurait fait de bien belles images de référence pour illustrer ce que doivent être les bonnes pratiques du métier que l'on enseigne dans les écoles de journalisme. Après avoir soumis au ministre candidat de l'Intérieur des noms dans le choix qu'il devait effectuer pour le recrutement d'un journaliste politique, (cf. le Canard Enchaîné), Jean-Pierre Elkabbach fait de nouveau preuve d'une empathie digne de cette recette pour réussir dans la vie: "sois tendre avec les forts, dur avec les faibles".

Commenter cet article