Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fête de la musique : un peu de silence, svp.

Publié le par François

C'était le jour idéal pour se faire entendre. Juste une onomatopée. Plus ou moins longue.
Injonction rude, ou douce invitation. Chut ! Chuuuuuuttttttt ! Soupir.



L'dée vient de Christian Olivier, le chanteur des Têtes raides, épaulé par la Fnac. Elle consiste à nous sensibiliser à notre rapport à la musique en se taisant, en faisant "silence".
Omniprésente, l'écoute-t-on encore, la musique. Est-elle nécessaire? Muss es sein, es muss sein! Cela doit-il être? Cela est! Pourrait-on vivre sérieusement sans la musique? Les taliban afghans l'avaient interdite. Tout comme le chant des oiseaux. Sacrilèges. Le chant des oiseaux! Cela doit-il être ? cela est!

Et vous, vous l'aimez comment la musique? Bien servie, sans faux col? Fraîche, chaude?
Vous la payez? Vous la téléchargez? A qui cela profite-t-il vraiment? Vous y pensez?
Vous pouvez en disserter sur ce blog.


Tiens, pour la peine que vous aurez eue à vous poser toutes ces questions, un cadeau... à lire.


La Musique... La Musique...
Où elle était la Musique ?

Dans les salons lustrés aux lustres vénérés ?
Dans les concerts secrets aux secrets crinolines ?
Dans les temps reculés aux reculs empaffés ?
Dans les palais conquis aux conquêtes câlines ?

C'est là qu'elle se pâme c'est là qu'elle se terre la Musique...
Nous c'est dans la rue qu'on la veut la Musique !
Et elle y viendra !
Et nous l'aurons la Musique !

Muss es sein ? Es muss sein !

Depuis voilà bientôt trente ans
Depuis voilà bientôt dix jours
Depuis voilà bientôt ta gorge
Depuis voilà bientôt ta source
Depuis que je traîne ma course
Au creux des nuits comme un forçat
A patibuler mon écorce

Muss es sein ? Es muss sein !

Je suis un arbre non daté
Depuis que je bois à ma porte
Et que de l'enfer tu m'apportes
De quoi trancher sur l'avenir
Depuis que rien ne se dévore
A part les ombres sur le mur
Depuis que tu me sers encore
La défaite sur canapé

Muss es sein ? Es muss sein !

Une araignée m'a dit " bonsoir "
Elle se traînait au crépuscule
Depuis que mon âme bascule
Vers des pays plus mécaniques
Depuis que gavé de musique
Je vais porter ma gueule ailleurs
Une araignée m'a dit " d'ailleurs
Le tout c'est d'avoir la pratique "

Muss es sein ? Es muss sein !

Ludwig ! Ludwig ! T'es sourdingue ?
Ludwig la Joie Ludwig la Paix
Ludwig ! L'orthographe c'est con !
Et puis c'est d'un très haut panache
Et ton vin rouge a fait des taches
Sur ta portée des contrebasses
Ludwig ! Réponds ! T'es sourdingue ma parole !

Muss es sein ? Es muss sein !
Cela doit-il être ? Cela est !

La Musique... La Musique...
Où est-elle aujourd'hui ?
La Musique se meurt Madame !
Penses-tu ! La Musique ?

Tu la trouves à Polytechnique
Entre deux équations, ma chère !
Avec Boulez dans sa boutique
Un ministre à la boutonnière

Dans la rue la Musique !
Music ? in the street !
La Musica ? nelle strade !
Beethoven strasse !

Muss es sein ? Es muss sein !
Cela doit-il être ? Cela est !

Léo Ferré

Commenter cet article