Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan de compétences

Publié le par L'ours

Cela fait déjà un moment que l'idée s'est enkystée derrière la tête de certains : détecter chez le jeune enfant, celui qui va à la maternelle, l'individu sordide et dangereux pour la société qui sommeille en lui. C'est vrai, on n'est jamais assez prudent. Prodigieux principe ! Il consiste à anticiper, à déduire des conséquences, prédire des cheminements. C'est tracer une route. De l'architecture mentale. C'est très fort comme discipline.
Cette vue de l'esprit n'attend plus que quelques faits divers bien sanglants et bien révoltants pour devenir projet.
Pour ceux qui par extraordinaire échapperaient au tamisage, mauvaises graines parmi la bonne semence, s'édifieraient un tribunal pour jeunes et des cages à enfants.
Il faudrait, dans l'optique de fonder une société parfaite, mieux, une civilisation exemplaire, étendre ce principe à d'autres secteurs que celui de l'enfance. Car si les futurs citoyens, dûment triés, ne sauront être suspectés de quelque perversion ou malhonnêteté, les adultes que nous sommes représentent un grave danger potentiel.
Trier soixante millions de personnes semble une tâche harassante. La question qui se pose est de savoir comment éviter le pire. Car l'heure est grave et la France a peur. C'est une mesure d'urgence qu'il faut prendre afin de ne pas répéter les erreurs du passé.
Evaluer psychologiquement les responsables politiques en fonction, les candidats pour la prochaine élection présidentielle en priorité, mais aussi les ministres, députés, sénateurs, chefs de cabinets. Imaginez que l'on élise à l'Elysée un détraqué dominé par ses pulsions sexuelles ou un avorton colérique excité, mi-égotiste mi-paranoïaque, ou encore un menteur compulsif, et qui n'hésite pas à arranger des affaires pour arranger ses affaires.
En cette période de grande crise, que n'évaluons-nous pas nos chefs d'entreprise, nos banquiers, nos économistes. Rechercher chez ceux-là la propension à frauder, à s'exonérer indûment du paiement de taxes ou de charges sociales, chez ceux-ci l'avidité irrépressible et pathologique. Ou encore et ça va devenir brûlant d'actualité, ceux qui, bien que « moralisés » par notre président de land s'en vont dès aujourd'hui, tremblotants, se réfugier en Suisse avant l'arrivée des chars soviétiques qui ne manqueront pas de défiler sur les Champs Elysées au soir de l'élection de François Hollande.
Dans la mesure, bien sûr, où il aura satisfait aux tests !

Commenter cet article