Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Esprit frappeur

Publié le par L'ours

Voilà une bonne nouvelle, l'esprit scientifique a frappé.

Il a frappé aux Etats-Unis et propose du pas commun pour mettre un terme à la fuite de British Petroleum : une explosion nucléaire. Il fallait y penser. Surtout oser y penser.

C'est le site Slate.fr qui relate l'affaire. Depuis le 20 avril, le bon pétrole si utile à nos vroumettes et à l'augmentation du prix de notre gaz de ville se déverse dans cette saloperie qui sent le poisson que l'on appelle océan.

Chaval attribuait un nom d'oiseau aux oiseaux, ne craignons pas d'affirmer que les poissons nous emmerdent. Les poissons sont des sales thons.

Revenons-en à la bombinette salvatrice. Pour sauver les poissons du golfe du Mexique, Michael E. Weber, de l'Université du Texas considère qu'une « détonation nucléaire dans la mer [lui] paraît être une option appropriée et faisable ». Faisable, on n'en doute pas un instant. Sont capables de tout, les atomistes. Appropriée, c'est à voir. Ne faudrait-il réfléchir un chouïa avant de procéder ?

M'est avis que si on posait la question aux divers habitants de l'écosystème de Floride, des Keys et alentours, ils considéreraient le projet avec circonspection et répliqueraient insolemment aux brillants scientifiques quelque chose du genre, « vous nous prendriez pas pour des fugus, par hasard ? ».

Pour le coup, ce serait la revanche de la crise des missiles de Cuba, les anciens du débarquement de la Baie des Cochons auraient cinquante ans plus tard le bénéfice de l'atome sans Castro ! D'autant que rien n'assure que l'explosion nucléaire reboucherait le trou funeste et ne créerait pas de nouvelles fuites, ou ne provoquerait pas un tsunami, ce qui serait très rigolo également.

La solution la plus simple pour BP serait que l'on s'habitue, les oiseaux, les poissons et nous. C'est faisable, non ? Et approprié.

Commenter cet article