Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grâces soient rendues à l'ami Berlu

Publié le par L'ours

Histoire d'en rajouter une couche sur l'insécurité, thème favori des périodes préélectorales, not' incomparable a invité ses ministres à "redoubler de prudence" dixit Le Figaro, après le coup de mini-duomo que Berlusconi a pris dans la poire par un "déséquilibré". «Ce qui est arrivé à Silvio Berlusconi peut très bien se produire en France, leur a lancé le président de la République, à la fin d'un Conseil des ministres. Vos officiers de sécurité ne sont pas des éléments de standing. Je vous demande d'être toujours accompagné, quel que soit le lieu où vous vous rendez pendant vos vacances.» a notamment déclaré Nick the First aux membres de son gouvernement (et hélàs du nôtre). "Pas de souci, chef, c'est ces couillons de Français qui raquent" n'ont pas cru bon de commenter à haute voix les prévenus (pas encore).
C'est qu'ils auraient les foies, nos redresseurs de torts divers et variés. Particulièrement celui qui fait débattre sur l'identité nationale, voyant en une de Marianne ce titre : «Arrêtez-le. Besson, l'homme le plus détesté de France».
La championne du vaccin en gymnase (mais, n'est-elle pas ministre de la santé ET des sports) y voit même un appel à la violence.
De quoi ! Marianne serait un organe de l'anarchisme tendance illégaliste, prônant la propagande par le fait, nourrissant intellectuellement des Emile Henry ou des Ravachol ? Au secours, J.-F. K., ils sont devenus fous !
De quoi ! Pour redouter des agressions semblables à celle qu'a subie le Silvio transalpin, nos fiers dirigeants seraient donc de la trempe d'un Berlusconi, des types douteux aux mains sales d'un argent pas propre, des sous-Mussolini ne rêvant qu'à concentrer à leur profit l'économie et les médias, des malandrins en costard qui ne craignent de s'acoquiner au mafieux et au fachoi !
Mais cela ressemble bigrement à un aveu !

Quant à l'identité nationale, il y a une chose par laquelle Besson aurait dû commencer. La lecture d'Astérix le Gaulois. Il y aurait ainsi appris que le sport national c'est la baffe dans la gueule.

Commenter cet article

cruella 01/01/2010 19:04


Mais je ne suis pas celle que vous croyez...ma meute (les 101 dalmatiens) proteste et je ne suis pas sûre de les retenir
longtemps...


cruella 30/12/2009 23:28


Certes, nos "zélites" ne lui arrivent pas à la cheville dans bien des domaines, mais j'avoue que un tel "spectacle" ne m'aurait pas déplu...


L'ours 31/12/2009 10:41


Bien sûr, vu votre pseudo. Et puis, c'et tellement tentant !