Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Honte à la claque

Publié le par L'ours

Pauvres gens. Salauds de pauvres, comme il disait Cecel.

Curieux, affamés aveugles de petits privilèges, assoiffés amoraux de reconnaissance locale, vous êtes de la graine de collabos. On devrait vous tondre. Vous tondre davantage que ne le font les puissants avec l'onction que vous leur accordez. C'est à vous que je m'adresse, qui avez été sélectionnés pour acclamer béats les marionnettes du théâtre de guignol installé ce jour sur la côte normande, dans ce Deauville bourgeois où l'on interdit d'y arpenter les planches parce que les maîtres y paradent.

La flicaille, l'armée, les secrets services de sécurité veillent dans le black-out qu'ils imposent à la ville. Les grands se réunissent. En grande pompe, avec petits fours et fortes décisions.

Pas pour le tout-venant, la valetaille, clodos que vous êtes, manants. Pas de note discordante. Faudrait pas qu'ils entendent que le monde qu'ils gouvernent est exsangue et n'en peut plus à part le petit pourcentage qui se la coule à la sinécure. On demande de la figuration, pas des acteurs. Les premiers rôles ont déjà été distribués, allez pas mettre le merdier dans le casting. Quartiers bouclés, ville fermée. Badges requis pour circuler, les résidents logés à la même enseigne, naturlich. Sans laissez-passer, le citoyen lambda est suspect.

Pour qui se prennent-ils, les G-men ? Ces beaux messieurs-dames des G8 et G20 ? Tout dans l'épate, rien dans la tête. Déjà, les chaises à porteurs faisaient de l'effet sur les vilains.

Tranquilles, bien tranquilles, tant d'importance à régler nos existences, mettre nos vies en coupe. Veiller à ce que l'on ne s'imagine pas que nous y sommes pour quelque chose, dans les affaires du monde. D'ailleurs comprend-on seulement comment il tourne ?

De la figuration on nous demande. Aux réunions pour faire clap clap, sortir les drapeaux et beugler bravo chef. A regarder comment la dadame porte la haute couture démocratique, s'extasier sur son cul, son petit bidon, l'élégance de son sourire.

De la figuration aux élections, pour gagner le droit de fermer son clapet grâce à l'imparable argument que l'on a choisi le président.

On ne lésine pas sur la sécurité. Des milliers d'hommes, armés, vindicatifs, clébards bien dressés. Dame, les images à la télé seraient bien salopées si un mariolle jetait un œuf pourri ou se mettait à injurier les limousines et les costards, et dans la foulée, les vrais maîtres, ceux qui parlent en chiffres.

Bougez pas, populace, on s'occupe de tout dans le barnum mondial. Des miettes pour ceux qui veulent bien jouer le jeu. Bien sûr il faut accepter l'inconvénient de la position humiliante, la soumission à quatre pattes, le museau inoffensif. Pour se redorer le blason n'ont qu'à reproduire le geste avec d'autres moins bien lotis, mais cette fois dans une attitude plus avantageuse. Des miettes ou la peur quand on n'a pas de miettes à distribuer.

Juste, pour voir passer le cortège, on a besoin de regards émerveillés. Faites-moi venir quelques centaines de viandes. Et enthousiastes, hein, pas de tronches en biais, pas de sourires à l'envers. Des curieux à pattes blanches, comme dans le conte, des affiliés, des convaincus. Et vous vous croirez dignes de regarder le défilé, contrairement à ceux qui auront été refoulés ! On vous ment et vous adorez y croire. Triste engeance. Collabos ! Souvenez-vous bien de vos tignasses et de votre air con !

Commenter cet article

Enchantée 07/06/2011 14:38



Vous pourrez retrouver les mêmes en 2018 à l'occasion de la Ryder cup. Enfin, leurs petits frères des cités, plutôt, venus "admirer" à leur façon les belles limousines stationnées dans les
environ du golf national de Saint Quentin-en-Yvelines, ville bien connue pour tous les attraits de sa mitoyenneté avec Trappes.



Framboise 26/05/2011 17:29



Ca, c'est envoyé, François !!! et bien !!!


Je suis comme toi, exaspérée par toute cette arrogance, ce cirque ruineux et probablement inutile .