Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joyeuses Pâques

Publié le par L'ours

On a beau dire, ils font fort au Vatican. Le Pape, d'abord, à la jeunesse trouble, à la fratrie lourde, aux prises de position en faveur de la canonification de Pie XII qui fut très peu intolérant envers le fascisme et le nazisme, ou la réintégration de l'évèque négationniste Williamson. Les condamnations somme toute assez tardives des actes pédophiles de prêtres irlandais et américains (entre autres). La comparaison par le prêcheur du Vatican (Cantalamessa, fallait-il l'inventer, un nom pareil pour une telle fonction) entre les attaques contre Benoît 16 (13 et 3, comme je l''ai entendu brocardé par un prêtre déçu) et l'antisémitisme c'est comme qui dirait le pompon. La cerise sur le catho.

«L'utilisation du stéréotype, le passage de la responsabilité et de la faute personnelles à la faute collective me rappellent les aspects les plus honteux de l'antisémitisme» a déclaré le prédicateur du Vatican lors d'une messe lisant une "lettre de solidarité au Pape et à l'Eglise" reçue d'un "ami juif". De quoi ! Il a un ami juif ? Un peu comme si Besson avait un ami angolais. Les aspects les plus honteux de l'antisémitisme ! Comme si l'antisémitisme comportait des aspects dont on peut s'honorer ou d'autres moins honteux. A priori, le rapprochement ne brille pas pour son évidence, même émis par un ami juif, malheureuse signature anonyme qui fait figure de caution.

S'indigner contre des actes qui semblent récurrents depuis pas mal de temps au sein d'une congrégation et en faire porter la responsabilité au sommet de sa hiérarchie serait en quelque sorte mettre tous ses œufs (de Pâques) dans le même panier (de crabes) et pratiquer un amalgame douteux, équivaudrait à cette inhumaine stupidité de rendre responsable une confession ou un peuple des malheurs des nations. Loin de moi l'envie de tirer sur une papamobile mais les faits sont là, les regrets et les remords se sont fait attendre, et les récriminations envers le Vatican n'ont guère les mêmes funestes effets que l'antisémitisme des siècles passés.

Le pape, victime d'une chasse aux sorcières, critiqué moralement, l'Eglise condamnée pour cette hérésie moderne et sociale qu'est la pédophilie, juste retour des choses jugeront certains qui ont en souvenir l'histoire de Giordano Bruno, des Cathares, des Templiers, et de tant d'autres qui purent goûter aux réjouissantes questions préparatoires et définitives de la Sainte Inquisition...

Commenter cet article

Luc 12/04/2010 16:21



Chut, pas de bruit ! L'ours s'est endormi, mais si je le réveille je crains fort pour ma vie. Un ours c'est hypocrite, non, pardi ? Oh! Pardon! J'ai dû vous asséner
la seule critique que vous ne puissiez accepter. Bon, j'ai écrit tout cela mais je n'en pense rien: vous êtes un bon ours, piquant comme un ours saint. Pieusement vôtre, Luc ! ! !  (je suppose que cette tête rieuse signifie que le texte est une plaisanterie ? Il faut dire que je n'ai pas d'expérience
dans ce qui est jeune et actuel, comme les "smaïléz" par exemple...)


Chut, grand bavard! Respecte le silence de l'ours si doux, si fort...



Luc 11/04/2010 14:36



Bravo. C'est pratiquement et profondément exact.


Pourquoi vous appliquez-vous le qualificatif d'ours ? Vous êtes quand même un ours très cultivé, vous avez sans doute beaucoup lu (en ouvrages ours, publiés aux éditions ours...quelque chose ?)
mais ce genre d'ours, on l'aime bien. Comme dit la langue russe, ours : "Mièdvièd", avec ou sans rapport avec l'actuel président du grand pays... Je m'égare, loin du Vatican. Il est vrai que je
ne suis pas chanoine du Latran et je crois même fort sincèrement aux vertus de la laïcité.


Excuses pour ma longueur, prière ne pas provoquer bavardage chez individu bavard, stop. Amitié, stop. Luc.



L'ours 12/04/2010 09:43



Bonjour Luc.


Ce qualificatif me vient d'un collègue. Je suis de nature timide, franc, et d'un caractère entier, j'arrondis les angles tant que je ne suis pas en butte à l'hypocrisie ou la manipulation
d'autrui ou tant que l'on ne cherche pas à rogner mon périmètre de liberté. Passée ces limites, je grogne je mords, je griffe, et on parle alors de mon sale caractère, d'une certaine forme de
misanthropie, ce qui n'est pas faux. Mais un ours, c'est aussi doux, protecteur et réconfortant. J'aime bien les ours, finalement. J'aurais été scout, ou indien, mon totem était tout trouvé.


Pas de souci pour le bavardege, stop. Les mots sont toujours les bienvenus. Paix et fraternité.



Luc 10/04/2010 18:38



Cruel, bien vu, bienvenu: c'est tout ce que je peux dire en tant que catholique pratiquant. Au fait, c'est déjà pas mal, non ? amitié, Luc B.



L'ours 11/04/2010 08:46



Mais cher Luc, on peut s'entendre entre "catholique pratiquant" et "catholique pratiquement". Les mots d'amour restent des mots d'amour et ne dépendent pas de la sincérité de ceux qui les
prononcent. On peut les comprendre sans croire en ceux qui s'en réclament. Tout reste une question de personnes. Comme le chante Villon à travers Léo Ferré :


Les mots sont les mots,
Toujours mal criés
Pourtant il faut bien
Se servir des mots
Qu'on nous a laissés
Écrits sur la vie
Criés dans les cris
Des amants lassés

L'amour n'a pas d'âge
Et la mer étale
Là-bas sur la plage
Non plus n'a pas d'âge