Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le monde est beau comme un théâtre

Publié le par L'ours

La réalité vous dépasse ? Tel que vous le voyez, le monde vous agace, tout y est trop prévisible, jusque dans les surprises qu'il réserve. Il vous faudrait faire une cure d'inattendu, poser votre regard sur une scène où chaque détail propulse votre imagination vers d'autres sphères. Il est temps pour vous de rencontrer cet artiste : Casajordi.

Son nom, déjà, invite au voyage, au laisser-aller onirique, comme si votre meilleur ami s'appelait Lewis Caroll et qu'il vous conviait dans son jardin secret. Son monde est beau comme un théâtre. Chaque soir on y joue "fantaisie".

Peut-être un jour, tomberez-vous sur une exposition à laquelle il participe, comme celle qui se déroule actuellement et jusqu'au 30 mai à Nantes : « Y a pas d'arêtes dans le bifteck »organisée par les Editions du poisson borgne et qui réunit une dizaine d'artistes et un collectif.

 

 

  r1tchua        plancheflyexpo

 

 

Ou bien rencontrerez-vous un ami arborant un superbe tee-shirt aux motifs riches et évocateurs qu'il aura déniché sur le Net, il sera signé Casajordi. Pour l'heure, ses projets vont vers l'illustration de couvertures de livres ou de disques, mais en « dilettante » au sens propre du terme, en parfait homme libre, il ne souhaite pas que son quotidien dépende de son art, meilleure façon pour que son art ne dépende pas des contingences du quotidien.

Casajordi se définit comme ayant toujours aimé les images, et il en joue. On en jouit. Le point de départ de sa création est précisément le départ. Un départ vers ailleurs, une porte de sortie sans destination précise, une évasion du quotidien, celui que l'on connaît tous.

Même s'il ne le dit pas, on croira lui reconnaître une parenté avec Magritte et Dali. Curieusement, on lui trouvera également un cousinage dans le traitement des images avec certaines rencontrées dans les émissions des Monty Python et inspirées des peintres pompiers du XIXe siècle. Si l'idée de surréalisme lui plaît, plus exactement celle d'une sur-réalité, d'une réalité accolée à une autre, Casajordi travaille particulièrement sur le regard qu'il considère comme un élément déterminant dans l'émotion.

 

 

enfantaisie.jpg

 

 

Si aujourd'hui, ses œuvres sont réalisées sur Photoshop, l'artiste numérique a commencé par le papier, le collage, l'assemblage d'images glanées ici ou là et l'usage de la photocopie. Gageons qu'il y reviendra. En attendant, allez visiter son site, peut-être bien qu'un jour l'un des murs de votre salon pourra s'enorgueillir d'y accueillir un tirage numérique numéroté et signé Casajordi.

Commenter cet article

Caritate 19/05/2010 09:12



Intellectuellement, j'aime. Visuellement, moins. Va comprendre !



casajordi 18/05/2010 16:49



.......Un grand merci !!!