Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les sans-terre du FN

Publié le par L'ours

Ce n'est pas mon genre de faire de l'humour à bon compte. Si ?
Ce n'est pas mon genre de manier l'ironie facile. Si ?
Je ne tire jamais sur les ambulances. Non. Mais, sur les corbillards, volontiers.
Dans ma région hautement normande, nous avons le droit à ce qui est communément appelé une triangulaire. Ça n'a rien à voir avec le triolisme et les érections régionales. Nous parlons de politique. D'élections régionales. C'est moins réjouissant.
Trois listes sont en présence pour un combat ultime qui se dénouera demain soir. La première, celle des conseillers sortants : la gauche et les écologistes rassemblés avec Alain Le Vern "J'aime ma région" ; celle présentée par Bruno Le Maire, ministre pour encore quelques heures de l'Agriculture de l'UMP et de Hervé Morin ministre pour encore quelques jours de la Défense du Nouveau centre, qui se réclame "Pour une nouvelle Normandie!" ; et enfin celle du Front National conduite par Nicolas Bay qui a pour slogan "Les Français d'abord", ce qui peut paraître bien singulier quand on parle de région.
Je passe sur leurs professions de foi, comme on dit, toutes plus ou moins prometteuses d'un avenir qui serait plus radieux si d'aventure on votait pour leurs listes respectives. Ce qui m'interpelle – que les pandores n'y voient aucune invitation – c'est la formulation des dites listes. Tant celle du PS et de ses alliés que celle de l'UMP et des siens affichent les noms des candidats pour nos deux départements, l'Eure et la Seine-Maritime, suivis de leurs lieux de résidence.Pas celle du Front National.
Les candidats du Front National n'ont à croire pas de lieu de résidence. Nulle part ils n'habitent si l'on en croit le prospectus. Sont-ce des sans-terre ? Des sans-domicile fixe ? A l'instar de leurs électeurs sondés, ont-ils honte ou peur d'habiter la Haute-Normandie, ou bien, l'habitant, craignent-ils de révéler ce qui ne se dit qu'à voix basse à confesse ou entre soi d'appartenir au FN ? Sont-ils à ce point conscients que leur pensée politique n'est ni belle ni noble et qu'elle borde l'ignominie, pour ne pas révéler la ville ou le village dont ils sont issus ? De cette ignominie qui a fait planer un silence écrasant, malsain et révélateur lorsqu'interrogé hier matin par Nicolas Demorand à propos de l'élection de Simone Veil à l'Académie française, Jean-Marie Le Pen n'a lâché qu'un laconique "Je ne suis pas surpris" et que pressé de préciser sa sortie, il a sorti, "ses parents sont morts pendant la guerre, mon père est mort pendant la guerre, nous avons cela en commun". A-t-il du serrer les dents pour que rien qui puisse être taxé d'antisémite ne sortît de sa bouche. Ce n'est qu'une impression, je ne saurais affirmer ce que mes oreilles ont cru percevoir tout haut ce qu'il pensait tout bas.
Donc, en Haute-Normandie ceux du FN qui se présentent ne viennent de nulle part, n'ont pas d'identité franche.
Belle sincérité qui présume de leur comportement si d'aventure ils étaient élus. On avance masqué comme de sombres encagoulés de banlieue ou de lugubres corsicos indépendanto-terroristo-mafieux ?

Commenter cet article