Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne nous énervons pas, nous sommes entre personnes civilisées

Publié le par L'ours

« Toutes les civilisations ne se valent pas », nous dit monsieur Claude. Il n'est besoin d'être grand clerc pour sentir venir la polémique. Mique-mique.

Il aime bien nous expliquer la vie, monsieur Claude. L'homme est naïf. Il se demande bien ce que monsieur Claude a bien pu vouloir nous expliquer par là. Notre civilisation serait « supérieure » à d'autres. Par ses valeurs humanistes, en particulier.
Mais il a raison, monsieur Claude. Il est des civilisations qui se sont construites sur le conflit permanent, sur la guerre, l'envahissement de contrées déjà habitées nouvellement découvertes et dont elles n'ont eu de cesse – sous prétexte de civilisation – d'en massacrer les ressortissants, de les réduire en esclavage, de les parquer dans des réserves, d'en annexer les territoires et les ressources, de promulguer des lois ségrégationnistes et racistes.On ne saurait la considérer comme supérieure !

Combien de civilisations, notre civilisation a-t-elle détruit ? Il n'est pas là question de nation, de royaume ou de régime, monsieur Claude parle de civilisation.
La civilisation indienne, en Amérique a quasiment disparu par le fait des nations européennes venues chercher un monde nouveau. Les civilisations Inca du Pérou et Colombie, Aztèque du Mexique, Maya d'Amérique centrale ont disparu par la grâce des très chrétiens conquistadors.
Certes, notre empire s'est quelque peu réduit au fil du temps. Celui-là même sur lequel on disait que le soleil ne se couchait jamais. Nous n'avons plus guère de colonies en Asie, en Afrique. Les peuples se sont rebellés, il n'y a pas si longtemps, nous les avons perdus. Sans doute par excès de civilisation.
A quelle civilisation appartient monsieur Claude ? A celle qui fait ami-ami avec les très riches et très modernistes émirats ? A celle qui commerce avec la très démocratique Chine ? A celle qui ne se pince pas le nez en s'adressant à ceux qui ont remplacé l'odieuse Union soviétique ?
Car il est ne fait aucun doute que notre civilisation occidentale respecte tous les principes humanistes que vante monsieur Claude, en particulier à l'intérieur de notre petit enclos personnel, la France, pays dit des droits de l'homme, dont les fondements républicains s'expriment en trois mots, liberté, égalité, fraternité. A cette heure, si notre encore pour quelques semaines président n'en a pas décidé autrement, l'égalité entre les hommes et les femmes ne souffre d'aucune lacune, aucun citoyen ne bénéficie de passe-droits en raison de sa richesse, de son rang ou de ses origines.
Monsieur Claude n'a pas précisé ex abrupto quelle civilisation nous surpassions de notre humanisme généreux et tolérant. Le petit homme plus ou moins noir qui n'est pas entré suffisamment dans l'histoire, par cette cruelle carence, appartient-il à une civilisation, et dans cette éventualité est-elle inférieure à la nôtre ? Monsieur Claude a parlé de l'Islam et du mal que cette religion fait aux femmes et aux pavés parisiens. Considère-t-il l'émigration comme une civilisation à part entière, ou y adjoint-il le très riche et très moderniste émir évoqué quelques lignes plus haut ?
Ah ! Où est-il le temps béni où l'on faisait entrer la civilisation dans les têtes sous-évoluées à coups de gourdin ! On appelait le nègre Mamadou et l'arbi Monzami, tout était clair et nous pouvions nous enorgueillir de notre mission civilisatrice.

Commenter cet article