Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suisses, préparez-vous à la guerre !

Publié le par L'ours

Ce qui est bien, avec la religion, c'est qu'elle peut servir de prétexte à pratiquement n'importe quelle saloperie, pourvu qu'un fou, un escroc ou un tyran s'en réclame.
Mouammar Kadhafi n'est pas au mieux avec la Suisse. L'un de ses fistons, répondant au joli prénom d'Hannibal, avait, en compagnie de son épouse, été embarrassé par la police genevoise, pour une stupide histoire de mauvais traitements sur leurs domestiques (si on ne peut plus cogner sur la valetaille, où va-t-on !). Le guide suprême libyen, courroucé avait alors engagé une guéguerre diplomatico-financière, histoire de bien faire savoir qui était le patron en Suisse, côté coffres. D'helvètes excuses avaient été murmurées, agrémentées d'un possible arrangement financier puis retirées après que deux Suisses, hommes d'affaires, eurent été retenus à l'ambassade de Suisse à Tripoli. L'un d'eux a même été condamné à de la prison pour séjour illégal.
La guéguerre diplomatique en a repris de plus belle. Je t'interdis, toi, ta famille, tes ministres de venir sur le sol suisse, je ne délivre plus de visas pour la Libye aux ressortissants de l'espace Schengen (que la Suisse a rejoint en 2008) et qui travaillent dans ce vert paradis de la démocratie à extraire du pétrole, par exemple.
Par ailleurs, septembre, il demande à l'ONU le démantèlement pur et simple de la Confédération helvétique et sa répartition par unités linguistiques dans les pays voisins. Rien de moins.
Cette semaine, Mouammar le tendre, léger, en rajoute une couche. Il appelle les musulmans du monde entier, non seulement au boycott des produits suisses, à l'interdiction des transports suisses dans les ports et aéroports où l'Islam est de mise, et, à la guerre sainte, le djihad. Comme il faut bien une raison pour prouver le bien-fondé de sa sainte colère, Mouammar le modeste, s'insurge contre la votation sur la construction de minarets dans le doux pays de Guillaume Tell.
Quand donc reviendra-t-il planter sa sainte tente dans les jardins de Marigny, à Paris ? C'est vrai que ses saintes provocations, son saint mépris, les saintes humiliations dont il honore ses hôtes nous manquent.
Nul doute qu'il sera reçu en grande pompe, comme d'habitude.
C'est drôle l'effet que le parfum de l'argent et l'odeur du pétrole ont sur les muscles des jambes. Ça ôte toute vélléité de coup de pied au cul.

Commenter cet article

Cari Li 27/02/2010 19:11



Ma foi, sur l'avenir bien fou qui se fiera:
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Un juge, l'an passé, me prit à son service ;
Il m'avait fait venir d'Amiens pour être suisse.
Tous ces Normands voulaient se divertir de nous :
On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups.
Tout Picard que j'étais, j'étais un bon apôtre,
Et je faisais claquer mon fouet tout comme un autre.
Tous les plus gros monsieur me parlaient chapeau bas ;
Monsieur de Petit-Jean, ah! gros comme le bras!
Mais sans argent l'honneur n'est qu'une maladie.
Ma foi, j'étais un franc portier de comédie,
On avait beau heurter et m'ôter son chapeau,
On n'entrait pas chez nous sans graisser le marteau.
Point d'argent, point de suisse ; et ma porte était close.
(Racine, Les Plaideurs)



François DuPin 26/02/2010 12:02


Khadafi est un héros dans pas mal de régions arabes. On peut se demander pourquoi.

Ce peut-il que, par une sorte d'effet miroir, il nous traite de la même manière qye nous traitons les arabes ?