Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Valorisante, non ?

Publié le par L'ours

"Bonjour, je m'appelle Marie, je ne fais pas la cuisine, je suis secrétaire de direction, mais je ne couche pas, hein, mais je suis assez sexy, donc valorisante en soirée..."

L'autre, celui à qui Marie s'adresse, c'est Philippe, il vend des bagnoles Ford, peu importe ça n'a aucun intérêt.

Tel est le début d'une pub radio pour ladite marque de vroumettes.

Je ne comprends pas qu'une comédienne accepte un truc pareil. La faim, peut-être.

Je m'appelle Marie, je ne fais pas la cuisine… Femme - cuisine, c'est l'association parfaite, un peu comme Tour Eiffel et Champ de mars. On ne parvient pas à imaginer que les pieds de l'une ou l'autre soit plantés ailleurs.

Tout de suite, Marie nous surprend. Cette souillon ne fait pas la cuisine. Quand on porte un nom de plats cuisinés surgelés, on fait un effort ! Qu'est-ce qu'elle fait, alors ?

Je suis secrétaire de direction mais je ne couche pas ! Ah ! Parce que vous ne vous en êtes peut-être pas aperçu, mais c'est un critère déterminant de coucher lorsque l'on est secrétaire de direction. Faire le café et coucher. Accessoirement remplir ses sept heures quarante-deux de boulot entre le sucre, la pipe et le moment de dire "Merci, vous avez été merveilleux".

La vache, c'est l'exception qui confirme la règle, elle ne couche pas, la salope ! Il n'a pas de bol, le gars qui tombe sur elle, parce que c'est ça que tous les hommes veulent trouver chez une femme, non, dans une femme : le manger et la bagatelle. C't'à ça que ça sert, non ? Surtout si elle est sexy ! Et justement, elle le dit, Marie, elle est assez sexy...

Je suis valorisante en soirée !

Voilà, on y arrive. Va - lo - ri - sante en soirée. Elle ne sert qu'à faire de l'épate auprès des collègues, des clients ou des copains. Jolie potiche, jolie cruche. Elle valorise le petit homme. Qui lui, peut s'occuper de choses sérieuses. Heureusement qu'elle n'a pas dit qu'elle était intelligente.

Valorisante... comme une bagnole.

Commenter cet article

Bernard 13/06/2010 00:13



C'est un pub qu'il faut évidemment prendre au second degré... moi elle me fait rire car je ne connais personne qui se présente en disant "je suis valorisante", c'est une caricature
amusante..


Bernard


 



L'ours 13/06/2010 09:26



La caricature n'est pas l'objectif de la pub. Son seul but est de faire vendre ou de faire connaître lorsque la marque ou l'activité présentée est nouvelle. La pub s'adresse à sa cible en lui
parlant d'elle, soit par analogie stricte, soit, et c'est le cas avec la caricature par analogie éloignée, mettant en exergue des exagérations des comportements de l'auditeur ou spectateur, mais
avec un tronc commun. Elle leur renvoie une image d'eux-mêmes, avec des traits plus ou moins appuyés, pas forcément la réalité des choses, mais qui constitue le lieu commun fréquemment admis.


A noter que la pub en question a changé. Il ne s'agit plus d'une assistante de direction (quelle est l'image couramment répandue dans notre inconscient de la secrétaire – assistante pour parler
correct ? voilà le lieu commun), mais d'une fleuriste. Pourquoi ce changement ? Le lieu commun consistant à dire que la secrétaire est à la fois un objet domestique dans l'entreprise au service
de celui ou celle à laquelle elle est directement rattachée a probablement été l'objet de critiques.


Bien sûr personne ne dit ouvertement "je suis valorisante", il s'agit de non-dit, du sous-jacent, ce qui n'implique pas que le message" je suis valorisante en soirée (hors horaires de bureaux)
soit absent lors d'un entretien d'embauche, d'une réunion de speed dating (comme la forme de cette pub – présentation rapide des interlocuteurs utilise les codes), ni qu'il soit absent dans la
tête de l'interlocuteur masculin. Considérer que quelqu'un se présente en disant "je suis valorisante en soirée" serait effectivement du premier degré. On est ici en plein dans le principe de
séduction. Si personne ne le fait dans la vraie vie, le second degré renforce le fait que la pub met sur un même plan valorisation par la bagnole que celle de la fille. Si la chose vous amuse,
c'est sans doute parce que vous avez dépassé cette analogie femme objet (de séduction), voiture objet (de séduction), ce qui n'est pas le cas de tout le monde, que vous considérez les femmes de
la même façon que les hommes, et je m'en félicite pour vos amies et collaboratrices.


 



kro2046 20/04/2010 15:08



Merci d'en parler, car je n'ai pas trouvé trace de cette pub sur aucun site anti-sexiste, et je trouvais ça bizarre, la trouvant également tres choquante !



santo 19/04/2010 13:36



Y avait un truc qui me mettait mal à l'aise dans cette pub. Merci pour l'analyse pertinente.



L'ours 19/04/2010 15:20



Bienvenue.



Pépites & Lambeaux 16/04/2010 21:43



Ancienne secrétaire de direction (aussi !), j'en reste bouche bée...



L'ours 17/04/2010 08:40