Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Peine de cœur, maladie de foie

Musique : Claude Aubouy

Pour oublier ton p’tit pétard
J’ai porté l’canon à ma bouche
J’en ai fait des cadavres épars
De pleines caisses de blancs, de rouges
Des litres et des litres que j’ai descendus
Vidés rincés, le col tordu
Sans remords, toute honte bue

Peine de cœur, maladie de foie
Tout ça se terminera un soir
Un soir où j’serai un peu trop noir
Le cœur au bout du désespoir
Peine de cœur, maladie de foie
Je signerai mon codicile
Le foie percé, vidant sa bile
Sur mes amours. Ainsi soit-il.

Pour oublier tes p’tits nibards
J’ai mis le biberon à ma bouche
Et je tête dans tous les bars
De frais nectars, plus ou moins louches
Tel un fin connaisseur, on m’appelle le lèche-cru
Ou encore «L’ai-je-bien-descendu»
Sans vergogne, toute honte bue

Peine de cœur, maladie de foie
Tout ça se terminera un soir
Un soir où j’serai un peu trop noir
Le cœur au bout du désespoir
Peine de cœur, maladie de foie
Je signerai mon codicile
Le foie percé, vidant sa bile
Sur mes amours. Ainsi soit-il.

Pour oublier mon gros cafard
J’ai mis le flacon à ma bouche
J’vais boire comme un trou de mémoire
Jusqu’à m’endormir comme une souche
Les souv’nirs, comm’ les cerises, se conservent dans l’eau-de-vie
J’boirai la honte jusqu’à la lie
Tu vivras dans ma soulographie

Peine de cœur, maladie de foie
Tout ça se terminera un soir
Un soir où j’serai un peu trop noir
Le cœur au bout du désespoir
Peine de cœur, maladie de foie
Je signerai mon codicile
Le foie percé, vidant sa bile
Sur mes amours. Ainsi soit-il.

Commentaires et contacts : à cette adresse