Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Votre argent

L’intellect au ras de la pelouse
Un gros chiffre cousu sur ton dos
Tu cours, tu tombes, pleure ! T’as bobo
Ça ne t’empêche pas de gagner du flouze
Et ça flatte le populo
De t’acclamer, d’gueuler ton nom
Chaque fois qu’tu tapes dans un ballon


Y a plus(se) de place pour l’porte-pognon
Quand l’cœur est plat comme un fossile
Tu n’poses que des questions dociles
Tu bosses à la télé visse-cons

Et ça flatte le populo,
De t’acclamer, d’gueuler ton nom
Chaque fois qu’tu fais une émission


Jeune à gauche t’étais enragé
Mais les idées n’ont pas d’odeur
Quand il s’agit de faire son beurre
Maintenant à droite t’es engagé

Et ça flatte le populo,
De t’acclamer, d’gueuler ton nom
Chaque fois qu’tu prends une position


Au cinéma y a pas d’mystère,
Tu sautes du train, tu fais l’guignol
Tu cognes, tu butes. Ah c’qu’on rigole !
Pour palper faut savoir tout faire.
Et ça flatte le populo,
De t’acclamer, d’gueuler ton nom
Chaque fois que tu fais l’histrion.


T’as pigé, pour faire de la braise,
Acteur, sportif, politicard,
Sois stupide, pourri ou ringard
Mais tes conneries, il faut qu’elles plaisent.
Que ça flatte le populo,
De t’acclamer, d’gueuler ton nom
Chaque fois que tu l’prends pour un con.

Commentaires et contacts : à cette adresse