Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Consommer, oui mais éthique, mais pas trop finalement

Publié le par L'ours

Damien Saez est un chanteur qui par provocation a utilisé pour la couverture de son dernier album et l'affiche de son concert, l'image d'une femme, nue, jolie, offerte, jambes ouvertes dans un caddie®. Notez le ® rendu obligatoire dans la graphie du caddie, puisque caddie est une marque et qu'il ne faut pas plaisanter avec les marques, comme par exemple, le faire entrer dans la langue courante. Le consommateur miro pourrait confondre avec une poupée gonflable, mais non, c'est une poupée plutôt gonflée. Horrible ! Horreur supplémentaire, l'album a pour titre "j'accuse".
Saez, J'accuse, femme nue position suggestive dans un caddie (®). Le message est clair, simple, immédiat. On se dit que seuls les cons sont imperméables au signifié.
La photographie est signée Jean-Baptiste Mondino. Saez accuse. Mais qui donc ? Ceux qui font du commerce de masse et pour mieux massifier leur clientèle n'hésitent pas à utiliser l'image dégradante – et quelquefois bien léchée – des femmes. C'est-à-dire que le duo Saez-Mondino s'ancre exactement dans le juste combat que mène l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité contre les malfaisants qui n'hésitent pas à réduire les femmes à d'exclusifs objets de consommation sexuelle pour ceux et celles qui ont ce genre d'appétit. L'image est forte, convaincante. Mais l'ARPP n'entend pas le message de cette oreille et semble ne pas lire le mot "j'accuse" qui apparaît pourtant de manière bien contrasté sur le fond gris, et juge l'affiche "dégradante pour la nature humaine". En conséquence de quoi, elle n'pparaîtra pas sur les culs de bus (car les bus, comme toi et moi, ont un cul, mais moins beau) ni sur aucun autre support des réseaux d'affichage.
Parce que, mon petit Damien, ce n'est pas joli joli de dénoncer la publicité pour se faire de la publicité.
Damien Saez considère faux-cul cette censure et que "c'est le dieu chariot que (ses censeurs) veulent protéger, pas le corps de la femme". Il communique ici. Comment peut-il dire une chose pareille ! Sale type !

Saez.jpg

Commenter cet article